9 erreurs à ne pas reproduire sur Instagram

9-erreurs-instagram-professionnel.jpg

C’est officiel : de plus en plus d’entreprises s’installent sur Instagram et mettent en ligne des contenus d’excellente qualité. Mais je croise encore trop souvent des comptes professionnels qui commettent des erreurs basiques, qui sont parfois très préjudiciables à leur activité. Focus sur les 9 erreurs les plus courantes à bannir de vos habitudes sur Instagram.

Erreur n°1 : produire un contenu non pertinent pour votre cible

Votre compte Instagram ne doit pas servir votre propre intérêt, mais bel et bien celui de votre cible ! Vos contenus doivent être intéressants et pertinents pour vos clients potentiels. Ils doivent apporter de la valeur. Sinon, quel est l’intérêt de vous suivre sur ce réseau social ? 🙂

Posez-vous les bonnes questions : De quoi mon client idéal a t-il besoin ? Comment puis-je lui apporter des réponses à ses questions ou résoudre ses problèmes au travers de mes contenus ?

Erreur n°2 : publier un contenu de qualité médiocre

Instagram est un réseau social basé sur les visuels. Bannissez directement toutes les photos floues, surexposées/sous-exposées, mal cadrées, etc. Votre feed doit être harmonieux, joli et attirant. Prenez le temps de réaliser des photographies de qualité ! N’hésitez pas à télécharger des photos libres de droit ou à faire appel à un photographe pour mettre en scène vos produits par exemple.

Erreur n°3 : être irrégulier

La régularité est la clé d’une bonne communication sur les réseaux sociaux. Un compte Instagram qui publie régulièrement du contenu va naturellement être mis en avant sur le réseau social contrairement à un compte qui publie qu’une fois par mois par exemple.

L’algorithme d’Instagram récompense la régularité. Pour vous aider à être régulier dans vos publications, n’hésitez pas à mettre en place un calendrier éditorial qui viendra soutenir votre stratégie social media et vous aider à atteindre vos objectifs.

Erreur n°4 : promouvoir vos produits et vos services trop régulièrement

Evidemment que votre objectif en tant qu’entreprise est de montrer vos produits, vos services, vos réalisations ou expliquer en quoi consiste votre offre. Mais n’oubliez pas mon premier conseil : publiez du contenu pertinent et profondément utile pour votre cible.

Promouvoir vos produits et/ou vos services sur des posts Instagram c’est tout à fait possible, mais avec parcimonie ! Là aussi, aidez-vous de votre calendrier éditorial pour varier vos publications et ne pas mettre de la promo partout.

Erreur n°5 : ne pas soigner sa biographie

La biographie est la première chose que l’on voit sur un compte Instagram. Elle doit donc être à l’image de votre entreprise : soignée, professionnelle, amicale ou très formelle, et surtout… être claire pour le visiteur ! Expliquez en une phrase ce que vous faites et pour qui vous le faites. De cette manière, une personne qui ne vous connaît pas sera en mesure de comprendre en 15 secondes si vous pouvez l’aider/l’intéresser ou non.

Biographie de mon  propre compte Instagram .

Biographie de mon propre compte Instagram.

Erreur n°6 : ignorer les hashtags

Les hashtags sont très fréquemment utilisés sur Instagram en dessous des publications. Ils représentent un moyen de trouver votre compte (et donc de s’y abonner ou d’interagir avec vous). Sélectionnez des hashtags pertinents et placez-les systématiquement sous vos différents posts pour vous donner cette chance d’être trouvés par ce biais.

Erreur n°7 : se limiter qu’à un seul lien dans votre biographie

Sur Instagram, on ne peut poster qu’un seul lien dans sa biographie. Oui, en apparence. Mais un outil formidable existe et peut vous permettre d’en mettre plusieurs. Il s’agit de Linktree. Il est totalement gratuit (une offre payante existe, mais vous pouvez vous en passer) et vous permet de renseigner plusieurs liens menant à différents contenus (votre site web, un article de blog en particulier, le lien vers une promotion… etc).

N’hésitez pas à utiliser cet “arbre de liens” pour ne pas avoir à vous limiter à un seul lien sur votre profil Instagram.

Erreur n°8 : ne pas répondre aux messages et aux commentaires

Instagram est un réseau social. Et qui dit social, dit interactions et échanges avec la communauté. Il est primordial de répondre aux commentaires laissés sur votre compte : déjà par politesse, mais aussi pour créer une atmosphère de proximité avec votre audience.

Cette proximité va vous permettre de connaître davantage votre client idéal, et n’est-ce pas ce que vous souhaitez pour développer vos produits et/ou vos services ?

Erreur n°9 : ne pas exploiter les stories

Instagram Story est une fonctionnalité absolument géniale qu’il vous faut exploiter pour votre entreprise. Il y a des dizaines et des dizaines de façons de communiquer au travers d’elles : partager les coulisses de votre entreprise, raconter des histoires, mettre en avant des produits et/ou des services, partager vos articles de blog, parler d’une promotion… et je pourrais continuer longtemps !

En bref :

  • publiez du contenu pertinent pour votre cible

  • produisez du contenu de qualité

  • optez pour un rythme de publication régulier

  • limitez l’auto-promotion

  • soignez votre biographie pour que celle-ci soit claire

  • sélectionnez les bons hashtags

  • faites confiance à Linktree et publiez plusieurs liens

  • prenez le temps d’interagir avec votre communauté

  • exploitez les stories pour atteindre vos objectifs.

6 choses que votre social media manager doit faire pour vous

Social-Media-Manager.jpg

Le Social Media Manager Freelance est votre interlocuteur privilégié pour gérer et animer vos comptes sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn ou encore Pinterest. Afin de communiquer efficacement au nom de votre marque, le social manager doit répondre à certains impératifs.

Le social media manager gère un calendrier éditorial en accord avec les objectifs

Une présence cohérente et efficace sur les réseaux sociaux passe forcément par des calendriers éditoriaux dédiés à chacun d’entre eux. Le Social Media Manager doit donc mettre en place des calendriers éditoriaux de manière rigoureuse et précise. Ceux-ci sont très importants car ils permettent au social manager et à l'entreprise de planifier les contenus relayés : quand et comment nous publions sur vos réseaux. 

Les calendriers sont toujours pensés et réalisés en accord avec la stratégie social media imaginée, et avec les objectifs qui en découlent (image de marque, preuve sociale, trafic vers le site web...). 

Le social community manager se charge de la rédaction des contenus de vos publications

Animer des réseaux sociaux nécessite une présence régulière sur ceux-ci au travers de publications pertinentes pour l'audience que l'on veut toucher. Ces publications doivent être variées et venir répondre directement à la stratégie social media mise en place en amont. 

Le nombre de publications par semaine est normalement prévu et défini en tout début de collaboration afin de permettre au social media manager de s'organiser pour préparer ces publications dans les temps.

Le social manager effectue le sourcing des contenus et la veille de votre marché

Afin d'avoir une communication cohérente, votre social media manager doit rester informé de ce qu'il se passe dans votre secteur d'activité tout au long de votre collaboration. 

Ce sourcing lui permet de re-partager des contenus très pertinents pour l'audience que vous touchez, ainsi que d’aborder des sujets d'actualité.

Le social community manager se doit également d'observer et d'analyser ce qui se dit de votre entreprise sur Internet et plus spécifiquement sur les réseaux sociaux à sa charge. Cette veille lui permet de vous remonter des informations et des retours de vos prospects ou clients qui pourront vous aider à améliorer vos produits et/ou vos services. 

Le social media manager recherche ou réalise des visuels

Si vous n'avez pas de graphiste ou de personne en charge de la réalisation de visuels optimisés pour les réseaux sociaux au sein de votre entreprise, il est possible que votre social manager puisse les rechercher ou les réaliser si cela entre dans son domaine de compétences. 

Il est très important de publier uniquement des visuels de qualité, aux bons formats et en parfaite harmonie les uns des autres. 

Le social community manager répond aux messages et commentaires de la communauté

Le travail du social media manager commence donc en planifiant du contenu pertinent, mais également en réalisant un suivi de celui-ci en surveillant les publications publiées. 

Cette action de modération lui permettra d'interagir avec la communauté dans les commentaires notamment, mais également de masquer les commentaires gênants ou insultants afin de ne pas entacher l'image de votre marque. 

Le social manager est ainsi le garant de votre réactivité et de la propreté de votre page, peu importe le réseau social concerné. 

Le social manager analyse les statistiques et effectue des reporting

Il est essentiel de réaliser un reporting statistiques mensuel car, comme dans beaucoup de domaines, votre social media manager doit s'appuyer sur des chiffres. 

Ces statistiques mettent en avant beaucoup de données précieuses : ce qui a fonctionné, ce qui a moins bien fonctionné, si vous avez atteint vos objectifs, etc. 

Le social media manager doit enfin être force de proposition pour améliorer ces résultats et tendre vers la réalisation de vos objectifs fixés dans la stratégie social media initiale.  

Les 4 principales erreurs en publicité Facebook et Instagram

haute-stock-photography-navy-final-10.jpg

La plateforme publicitaire de Facebook étant relativement intuitive, nombreuses sont les entreprises ou les entrepreneurs à vouloir réaliser eux-mêmes leurs publicités sur Facebook ou sur Instagram. Mais souvent, les résultats ne sont pas à la hauteur de leurs espérances. Focus sur les 4 principales erreurs qui vous empêchent d'atteindre vos objectifs

Aucun objectif stratégique n'est défini à l'avance

Reprenons les bases : une publicité Facebook ou Instagram fait partie d'une stratégie social media, elle même composante d'une stratégie marketing plus large. Si vous avez bien pensé votre stratégie social media en amont, alors vous devriez avoir un objectif bien précis en tête pour vos publicités.

Un objectif bien défini est la garantie de savoir où vous allez, pourquoi, et de mesurer vos résultats en conséquence. Enfin, assurez-vous que cet objectif soit SMART : spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et cadré dans le temps. 

Vous utilisez un mauvais objectif de campagne

Une fois votre objectif défini dans votre tête, il faut parvenir à lui trouver un objectif de campagne publicitaire adapté. Par exemple, si votre objectif est de booster le trafic sur votre site internet, alors il vous faudra choisir l'objectif de campagne "trafic vers le site web". Si vous voulez simplement faire connaître votre marque ou votre entreprise à votre client idéal, , alors il vous faudra choisir un objectif de "portée". 

Dans une stratégie social media plus globale, il faudra parvenir à combiner ces différents objectifs de campagnes publicitaires pour parvenir à atteindre vos objectifs. Je suis là pour vous aider.

Si vous utilisez le mauvais objectif de campagne, vous vous exposez à de potentielles déceptions, car votre publicité ne viendra donc pas répondre à votre objectif stratégique initial

Votre audience personnalisée est trop large ou trop réduite

Beaucoup pensent qu'il faut montrer ses publicités à un maximum de personnes, tout le temps. C'est malheureusement une perte d'argent considérable. Il en est de même lorsque vous configurez une audience trop ciblée. 

Si votre audience est trop large
- il se peut que vous n'ayez pas ciblé UNIQUEMENT votre client idéal, et c'est une erreur. Vous allez certainement montrer votre publicité à des personnes qui ne sont pas concernées/pas intéressées par vos produits et/ou services. 
- Facebook va vous facturer beaucoup d'argent pour toucher un maximum de personnes, et si ces personnes n'ont pas le profil de votre client idéal, alors vous n'aurez jamais aucun ROI (retour sur investissement), aucun ROA (Return On Attention) et aucun ROE (Return On Engagement).

Si votre audience est trop réduite
- là aussi, Facebook va vous facturer un coût par action (que ce soit un coût par clic, un coût par interaction, ou un coût pour 1000 affichages par exemple) très élevé car il aura du mal à montrer votre publicité aux personnes qui sont dans une niche. 

Vos audiences sont mélangées

Toujours dans ce souhait de montrer sa publicité à un maximum de personnes possible, vous pouvez être tenté de mélanger vos audiences dans une campagne. C'est à dire cibler à la fois une audience personnalisée + une audience similaire + une audience sauvegardée. 

Si vous faites cette erreur, vous ne serez pas en mesure de savoir auprès de quelle audience votre publicité fonctionne le mieux. Prenez le réflexe de séparer/compartimenter vos audiences au maximum, pour détecter ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. 

Les publicités Facebook et Instagram sont bien souvent des tests, des adaptations, des ajustements... :) 

En résumé :

- Prenez soin d'intégrer votre stratégie social media au sein de votre stratégie marketing en définissant un objectif SMART
- Utilisez un objectif de campagne publicitaire en adéquation avec votre objectif social media.
- Veillez à construire une audience équilibrée afin de ne pas gaspiller de l'argent. 
- Prenez le temps de compartimenter vos audiences pour détecter laquelle est la plus réceptive à vos messages et donc la plus à même de vous aider à atteindre vos objectifs.